Association Cyclotouriste Pradéenne

 

ACTUALITE

PARCOURS

CALENDRIER DU CLUB

VIE DU CLUB

CALENDRIER PO

REPORTAGES

GALERIES

Contribution de Bernard - le monde 7 juillet 2005 -

L'énigmatique bicyclette de Léonard de Vinci, petite reine à Chambord

BLOIS de notre envoyé spécial

Léonard de Vinci (1452-1519), à qui l'humanité reconnaissante doit, outre La Joconde, de nombreuses inventions (le char d'assaut, l'hélice ou la catapulte), est-il aussi à l'origine de la bicyclette ? La question n'est pas nouvelle mais revient d'actualité à l'occasion du passage du Tour de France dans la vallée de la Loire. Le château du Clos-Lucé, en Indre-et-Loire, où le savant italien avait terminé ses jours, expose depuis lundi 5 juillet la maquette d'un vélo réalisé à partir d'un dessin qu'aurait fait Léonard de Vinci. Ledit croquis a été retrouvé au dos d'un feuillet du célèbre Codex atlanticus (1478-1518).

Conçu par le professeur Michèle Lombardi, du World Wide Muséum Activity de Florence, le prototype (cadre en bois de cerisier et chaîne métallique) mesure 1,80 m de long pour 1,20 m de haut. Pour le chercheur transalpin, la paternité léonardienne du croquis ne fait pas de doute. La question divise cependant la communauté scientifique. " Quand je vois ce dessin, cela sonne faux, explique Pascal Brioist, maître de conférences en histoire moderne à l'université de Tours et chercheur au centre d'études supérieures de la Renaissance de Tours. Ce dessin ne semble pas porter la main de Léonard de Vinci, il ressemble tellement à quelque chose du XIX siècle. " L'historien, qui est également conseiller scientifique auprès du musée du Clos-Lucé, reconnaît toutefois au peintre italien d'avoir dessiné des chaînes qui pourraient être les ancêtres de celles de la petite reine.

MYSTÉRIEUX DESSIN
" Dans le Codex de Madrid, il existe des dessins de systèmes de transmission par engrenages qui s'apparentent à des chaînes de vélo dont l'auteur est bien Léonard de Vinci ", explique l'universitaire. Le schéma de la chaîne -qui présente des dents cubiques -figure sur le Codex n° 2, élaboré sur quatre années (1491, 1493,1503 et 1505). Comme d'autres, le chercheur tourangeau émet l'hypothèse que le dessin du Codex atlanticus dont s'est inspiré le professeur Michèle Lombardi ait pu être l'œuvre d'un des élèves du maître italien. Troisième possibilité, mais moins probable : un restaurateur se serait amusé à griffonner un dessin original du maître italien pour le faire ressembler à un vélo et créer un nouvelle énigme autour du génial inventeur.

Qu'importe. Le vélo inspiré du mystérieux dessin devait être au départ de la cinquième étape du Tour, mercredi. Pas pour être enfourché, mais pour être présenté au public, devant le château de Chambord, qui doit à Léonard de Vinci son célèbre escalier à double hélice. Pour l'occasion, l'ancêtre de la petite reine côtoiera le dernier prototype ultra-moderne sorti de l'usine Matra.

Stéphane Mandard

* Château du Clos-Lucé. Parc Léonard-de-Vinci, 2, rue du Clos-Lucé, 37400 Amboise. Tél. : 02-47-57-00-73.